Articles Articles

Return to Full Page

Dossier achat et location de camions. Financement - les éléments à considérer avant de faire un choix

Christian Bolduc
Magazine Gestion & Logistique
 

Les manufacturiers de moteurs et de camions ont introduit plusieurs innovations technologiques à leurs nouveaux modèles afin de répondre aux normes environnementales et à la volonté générale de réduire les émissions de gaz à effet de serre qui contribuent au réchauffement climatique. Et avec le prix du diesel qui atteint des sommets inégalés, les manufacturiers travaillent d'arrache-pied pour fournir aux camionneurs des équipements qui visent à maximiser à la fois leur productivité et l'économie en carburant.

À la direction des ventes pour PACCAR Leasing (PacLease), Olen Hunter nous dit que « la complexité d'arrimage, lorsqu'il est temps de faire le choix des nouvelles technologies de camions, du service, des prérogatives et des contingences de ses besoins organisationnels, peut être un défi important à relever pour une entreprise. »

« Les opérations de crédit-bail peuvent s'avérer importantes pour les besoins d'une entreprise qui souhaite profiter des plus récentes avancées technologiques de l'industrie, notamment parce que les cycles de renouvellement de ces technologies sont de plus en plus courts », mentionne encore M. Hunter.

Mais avant de prendre une décision finale sur le choix d'acheter ou louer une nouvelle pièce d'équipement, le directeur des ventes de PacLease affirme qu'il est essentiel de répondre aux cinq questions suivantes :

Question 1
Quelle est la meilleure façon d'utiliser votre capital d'entreprise?

Chaque entreprise est unique. Qu'elle soit de propriété privée ou publique (actionnariat), comment elle est capitalisée et de quelle façon elle mesure le succès de ses initiatives d'affaires, l'entreprise déterminera la meilleure façon d'utiliser son capital. Les entreprises, d'ailleurs, financent leurs activités par les avoirs et les dettes.

La division financière de l'entreprise (vice-présidents aux finances, chefs financiers) travaille quotidiennement pour que les leviers d'emprunt (la capacité d'emprunter) et les avoirs nets (actions et bénéfices non répartis) soient équilibrés, question de maximiser le rendement accessible.

Quand une organisation achète des équipements neufs à forte valeur dépréciative, par exemple des camions, il est normal de chercher la meilleure façon de maximiser un retour sur l'investissement initial. C'est la raison pour laquelle les décideurs vont chercher à savoir si l'investissement en équipement offre à l'organisation un retour sur investissement supérieur au «taux de rendement minimal.» Ce taux est généralement déterminé en additionnant le coût moyen pondéré en capital à la prime nominale de chacun des camions. Si on détermine que l'équipement en question n'offre pas un retour supérieur au taux de rendement minimal, alors le crédit-bail pourrait offrir une alternative valable pour votre organisation.

« Si vous vous trouvez confronté à ce type de dilemme ¿ acheter ou louer? ¿ il est primordial de procéder à un calcul du RSI (retour sur investissement ¿ ROI, return on the investment en anglais) pour ultimement déterminer si le choix pour financer l'achat d'équipement se fera via l'emprunt (la dette) ou les actifs », ajoute M. Hunter.

Le traitement comptable du crédit-bail, qu'on peut séparer en deux catégories principales ¿ bilan financier équilibré ou non ¿ peut avoir un impact favorable sur les ratios financiers importants de l'entreprise tels le REC (retour en capital, ou ROA, return on assets) et le RSI.

Si votre entreprise se mesure avantageusement au ratio financier dont la clé est le traitement comptable favorable au crédit-bail, cette solution doit être considérée dans la balance par vos experts financiers.

« Fait à noter, les entreprises qui offrent le service de crédit-bail sont à même d'aider votre organisation - laquelle pourrait éventuellement devoir faire un choix entre louer ou acheter de l'équipement - à faire ce genre d'analyse sur le retour sur investissement », note M. Hunter.

Question # 2
Est-ce que le transport est au centre de vos activités?

Tout d'abord, toutes les entreprises doivent se poser la même question : Avons-nous un profil professionnel lié au camionnage ou non?

Plusieurs organisations ont déterminé que la location de camions ¿ et toutes les responsabilités connexes qui s'y rattachent : l'entretien, le service routier, l'administration des taxes sur le carburant ¿ leur laissent l'essentiel de leur temps à consacrer aux activités centrales de l'entreprise, la livraison de produits.

À partir du moment où les employés concentrent leurs énergies à la livraison, ils peuvent offrir un service de qualité supérieure et dans les temps à leur importante clientèle. Ils peuvent également libérer du temps pour des activités qui aident leur compagnie à augmenter le volume de ses affaires au quotidien.

Investir temps et ressources peut rapidement devenir, pour plusieurs petites compagnies, un jeu risqué. Identifier l'équipement adéquat pour les camions ainsi que la maintenance requièrent un savoir spécifique et adapté. Les gestionnaires de ces petites flottes doivent donc être constamment au diapason de l'évolution technologique dans l'industrie du camion. Conséquemment, le personnel d'entretien doit être proprement formé et équipé d'un équipement adéquat (outils, espace de travail aéré et fonctionnel, formation continue, etc.).

En confiant les activités périphériques au camionnage à un tiers extérieur spécialisé, les entreprises peuvent se concentrer sur l'essentiel de leurs activités ¿ le transport et sa logistique ¿ en prenant avantage des services offerts, de l'expertise détenue et du pouvoir d'achat de leur locateur de camions.

D'ailleurs, ces compagnies de location (crédit-bail), de par leur dimension et leur importance, peuvent négocier les meilleurs prix possibles sur le volume de l'équipement acheté, les articles de maintenance ainsi que les fournitures courantes. Ce faisant, ils peuvent refiler les économies ainsi réalisées à leurs clients. Sans ce bénéfice des avantages de la location, les petites et moyennes flottes (parce que le marché de la location s'adresse principalement à eux ainsi qu'aux artisans) - celles dont les unités sont inférieures à 20 - peuvent s'attendre à payer davantage pour l'entretien et la maintenance de leurs camions.

Tout comme pour les acheteurs avec les manufacturiers, les locataires de camions peuvent compter sur les compagnies locatrices pour personnaliser l'équipement loué (ou vendu) aux exigences précises du client, notamment en leur faisant profiter de leur expertise pour réduire les coûts en carburant, augmenter la productivité générale de l'investissement ainsi qu'améliorer la satisfaction professionnelle du chauffeur.

La personnalisation du produit peut aussi être esthétique (habillage). En effet, les tracteurs, remorques et autres fourgons peuvent être «habillés» à la convenance du client et renforcer, conséquemment, la notoriété et la visibilité de leur marque de commerce.

Question # 3
Connaissez-vous vraiment le coût inhérent à la possession d'un camion?

De façon plus spécifique, connaissez-vous le coût de la maintenance de vos équipements? Plusieurs organisations connaissent avec précision les coûts financiers de telles opérations, lesquels sont généralement fixes, déterminés et prévisibles.

Cependant, les coûts liés à la maintenance sont généralement peu connus ou compris des gestionnaires de flottes.

Les gestionnaires de grosses flottes sont capables de calculer, à un dollar près, le coût de leur main-d'¿uvre, des pièces, pneus et réparations (à l'interne et à l'externe lorsque requis). Ils peuvent également connaître la tendance générale de leurs dépenses sur le budget annuel de la compagnie. Une bonne façon de connaître le ratio profit/perte de chacun de leur camion.

Ces compagnies peuvent également mieux suivre et identifier les unités performances ou celles qui, au contraire, ont un faible rendement associé ou non à des coûts d'entretien élevés. Ces tendances vont influencer l'achat ultérieur de pièces et des pratiques liées à la maintenance des véhicules, lesquelles tendances vont aider les gestionnaires à planifier les bons cycles de remplacement de leurs véhicules. Cette façon de faire permet aux organisations d'optimiser leurs coûts d'opération, tout en gérant de façon optimale les cycles d'achats/ventes de leurs camions.

Pour plusieurs flottes de petite dimension (vous allez vous reconnaître), les dépenses de leurs activités en transport se fondent généralement dans leur budget global sans discrimination aucune.

Si vous êtes incapable de calculer exactement les coûts de maintenance de vos camions, il existe quelques options à considérer dont l'achat d'un logiciel grand public capable de faire certains calculs à votre place.

Ce type d'outil informatique, dont l'existence vise à identifier les dépenses de façon spécifique, ne pourra pas, cependant, tenir compte de façon précise du coût de la main-d'¿uvre ou des pièces achetées. Aussi, cet outil ne pourra prendre en considération les coûts administratifs associés à la gestion spécifique d'une flotte.

Les procédures pour effectuer les opérations liées aux commandes de réparations, comptes recevables et payables, trouver et interpréter les garanties applicables, les autorisations d'exploitation pertinentes et l'obtention des permis de conformité des autorités politiques doivent être prises en compte dans les coûts administratifs totaux de la gestion quotidienne d'une flotte.

Ces dépenses peuvent (ou non) être bien identifiées à la base. Il reste un fait avéré cependant : ces items, généralement considérés comme des dépenses indirectes et périphériques, doivent être pensés globalement parce que ces coûts entrent effectivement dans les dépenses totales q'une entreprise, possédant sa propre flotte de camions, doit évaluer avant de louer ou acheter des équipement tels des camions.

Idéalement, il est recommandé de bien identifier vos besoins préalablement à la consultation d'un vendeur ou locateur de camions. Encore une fois, magasiner des deux côtés de la clôture est la clé avant de faire un choix définitif et éclairé en matière de d'achat ou de location, de maintenance et d'entretien de ses équipements.

Question # 4
Quelles données aurez-vous besoin de maîtriser avant de faire une comparaison achat/location?

Voici 12 points sur lesquels il faut appuyer ¿ sept pour l'achat et cinq pour la location ¿ pour faire une comparaison pertinente :

Si vous achetez

  • Le coût initial de l'équipement. Le prix d'achat original du tracteur, incluant les taxes et les équipements additionnels tels les outils, fourgons, remorques, unités de réfrigération (si requis), etc.
  • Taux d'intérêt pour un prêt bancaire, le terme de l'emprunt et l'acompte
  • Durée de vie de l'équipement ¿ Combien de temps croyez-vous l'utiliser?
  • Le taux d'imposition payé par votre société (corporate tax). Utilisé pour déterminer le net de votre compagnie après la perte sèche liée à la dépréciation et le bénéfice après impôts
  • Les coûts de la maintenance pour toute la durée de vie de l'équipement
  • Coûts administratifs pour les permis et autres autorisations d'exploitation ainsi que les coûts administratifs généraux pour la gestion de la flotte (maintenance, entretien)
  • Calcul de la valeur nette des paiements mensuels ainsi que des coûts financiers associés à la maintenance, et ce, pour toute la durée de vie de l'équipement acheté

Si vous louez

  • Taux d'intérêt de la location
  • Coût variable (taux au kilométrage si service de crédit-bail complet
  • Responsabilité résiduelle du véhicule ¿ Est-ce ma responsabilité ou celle de l'entreprise de location?
  • Calcul de la valeur actuelle nette des paiements du crédit-bail sur la durée de vie des équipements.

Encore une fois, il est essentiel de bien évaluer les dépenses administratives inhérentes à l'achat ou à la location avant d'arrêter votre choix. Une fois cette évaluation complétée, il est plus facile de faire le calcul net de la valeur actuelle des paiements de location, du coût financier ainsi que des coûts de maintenance pour toute la durée de vie des équipements.

Aussi importante est la vérification du niveau de liquidité net après impôts pour la location et l'achat. Cette démarche donnera l'heure juste sur l'impact réel de la dépréciation à la location et à l'achat du niveau de liquidité de l'entreprise. Le calcul net de la valeur actuelle fera l'estimation la liquidité future de la location et de l'achat en dollars d'aujourd'hui.

Vous avez besoin d'aide pour faire ces calculs? La plupart des compagnies ont les outils adéquats pour permettre au client de faire les calculs, que ce soit pour l'achat ou la location, en entrant simplement les données pertinentes de la flotte dans un ordinateur possédant ce type de logiciel.

Question # 5
Quels sont les bénéfices perçus de l'achat et la location?

Pour la location, les avantages sont de deux ordres : financiers et opérationnels. Au plan financier, la compagnie peut récupérer du capital pour l'utiliser ailleurs dans la compagnie et ainsi maximiser son rendement à court et moyen terme. Au chapitre opérationnel, cette stratégie permet à l'entreprise de se concentrer sur le noyau central de ses activités.

L'achat de l'équipement permet un meilleur contrôle à la compagnie, ce qui peut être ou non le cas en fonction, comme nous le disions précédemment, de la grosseur et de l'importance de la flotte.

Dans certaines situations, notamment chez les gestionnaires de petites flottes, les risques associés à l'achat peuvent inclure la valeur de revente fluctuante des véhicules, des coûts de maintenance variables durant toute la durée de vie des équipements, des actifs dévalués si le cycle de remplacement a été fait de façon approximative, des coûts supplémentaires associés à la formation technique, laquelle étant lié aux changements technologiques constants, à l'embauche ou encore à l'achat d'outils pour le personnel mécanicien de l'entreprise.

Lorsque la flotte n'est pas assez grosse, ce type de risque peut s'avérer problématique pour une compagnie qui veut maintenir un niveau raisonnable de liquidités. Enfin, les bris d'équipements, même lorsqu'ils sont sous la garantie du manufacturier, peuvent entraîner des délais de livraison ainsi que des pertes importantes en productivité et en revenus à l'entreprise mal équipée pour y faire face.