Agrégateur de contenus - Articles TFP Agrégateur de contenus - Articles TFP

Return to Full Page

Carte routière technologique canadienne de l'industrie de l'aluminium

 

Réseau : Trans-Al inc. et CNRC-ITA
Écrire à l'auteur

 

L'édition 2006 de la Carte routière technologique canadienne de l'industrie de l'aluminium a été réalisée conjointement par le Réseau Trans-Al inc. et le CNRC-Centre des technologies de l'aluminium.

On constate à la lecture de ce document que l'importance relative du Canada, comme producteur primaire, est en décroissance malgré l'augmentation de la production. Cela s'explique par la croissance massive de la production des pays comme la Chine. La situation est comparable en ce qui concerne la production des produits semi-finis et finis. Nous perdrons, dans les prochaines années, notre 10e rang de grand producteur de produits laminés. Entre-temps, nous importons d'outre-mer de plus en plus de produits extrudés et nous ne faisons que maintenir notre statu quo par rapport à la production de pièces moulées, sans toutefois être un joueur important.

Afin de résister à la fuite vers l'Orient de la fabrication de produits finis, les fabricants canadiens seraient bien avisés d'investir des efforts dans la conception et les technologies manufacturières de pointe. Les opportunités de croissance pour les produits finis dépendent principalement :

  • de plusieurs procédés de moulage et de formage en émergence;
  • des technologies de modélisation de procédés et de conception de nouveaux produits;
  • des systèmes d'information qui facilitent l'utilisation de l'aluminium;
  • des technologies d'assemblage et de traitement de surface qui combinent l'aluminium avec d'autres matériaux pour fournir une solution intégrée auprès des donneurs d'ordres.

Selon les choix de société, la croissance de la consommation d'aluminium dans l'industrie du transport se situera entre 20 et 70 % en Amérique du Nord. Toutefois, la synergie est nécessaire pour en arriver à mieux contrôler les technologies qui nous permettront de développer des applications gagnantes, dotées d'un grand potentiel de création de richesse. Plusieurs technologies en émergence ou en croissance demandent maintenant une approche système et multimatériaux pour obtenir une utilisation accrue et ainsi pallier à certaines lacunes. Il faut donc, dès à présent, développer la compréhension des mécanismes de combinaison des matériaux et favoriser la formation des concepteurs. Cela permettra à l'industrie canadienne de saisir une multitude d'opportunités qui seront également applicables dans divers autres marchés.

L'industrie de la construction n'est pas en reste. Sur une période de 10 ans, une croissance de 58 % devrait être remarquée sur le continent asiatique, comparativement à 20 % pour l'Europe et l'Amérique du Nord. Le manque de promotion et d'information auprès du public limite toutefois la percée d'un bon nombre d'applications en émergence et en croissance. La compétitivité de l'aluminium doit également être augmentée afin de mettre en place des stratégies gagnantes dans nos propres niches et celles d'envergure mondiale. Cela peut se faire à plusieurs niveaux, que ce soit en tirant profit de l'approche système, de l'analyse de cycle de vie ou encore par la combinaison de certains matériaux.

LES TECHNOLOGIES

Les besoins sont criants dans les diverses plateformes technologiques liées à l'industrie de la transformation de l'aluminium. Actuellement, on constate un déplacement de la production des pièces moulées et mises en forme réalisées à partir de technologies matures, vers les pays émergents. Bientôt, il en sera de même pour la production utilisant des technologies émergentes et en croissance. Le retard technologique de ces pays sera vite comblé, ce qui leur permettra de devenir des compétiteurs de taille. L'industrie de l'assemblage doit absolument disposer de bases de compétences en assemblage et doit s'affairer à continuer à développer ces capacités. Des méthodes respectueuses de l'environnement et de la santé des travailleurs sont réclamées dans le domaine du traitement de surface, tandis que la mise en marché d'alliages traités offrant des propriétés améliorées peut ouvrir la porte à de nouveaux marchés de niches. En ce qui concerne l'usinage, le support à la promotion et à la formation sur l'utilisation des nouveaux équipements et des nouveaux procédés favorisera la revitalisation de cette plateforme.

Les enjeux les plus importants résident dans :

  • la mise au point d'applications clés avec une performance supérieure, avec des améliorations incrémentales aux procédés actuels;
  • l'accès à des services de validation de performance qui permet de satisfaire aux normes réglementaires pour l'utilisation de l'aluminium dans des marchés importants du domaine du transport, de la construction ou des applications électriques.

Trente-huit besoins et opportunités ont été sélectionnés en raison de leur potentiel de création de richesse, d'un horizon de réalisation intéressant et d'un défi technique en mesure d'être relevé. L'appropriation de ces recommandations et des opportunités par les divers intervenants liés au domaine de la transformation de l'aluminium permettra au Canada de jouer le rôle auquel il est appelé, celui de leader.

Après avoir cerné les secteurs clés et examiné leurs principaux enjeux, les spécialistes présents aux ateliers de travail ont déterminé les technologies jugées essentielles pour permettre à l'industrie de répondre aux besoins de marché au cours des prochaines années.

La carte routière est maintenant disponible sur le site www.trans-al.com