Agrégateur de contenus - Articles TFP Agrégateur de contenus - Articles TFP

Return to Full Page

Trois niveaux d'interaction de l'électronique et du textile

Marcel Daoust, ing., directeur
CIMEQ
Écrire à l'auteur

 

Les expressions « textile intelligent » ou « textile technique » sont apparues il y a
quelques années. Des combinaisons d'éléments chimiques, physiques, mécaniques ou
électroniques confèrent des caractéristiques additionnelles au textile. Une nouvelle ère
s'ouvre pour l'industrie du textile qui se verra transformée et interagira avec d'autres
industries pour développer plusieurs opportunités.

L'électronique

Le Centre d'innovation en microélectronique du Québec (www.cimeq.qc.ca), s'intéresse
particulièrement à l'application de l'électronique dans le textile technique.
Trois niveaux d'interaction de l'électronique avec le textile sont possibles (Figure 1).
L'insertion de circuits électroniques dans un support textile ajoute des fonctions à celuici.
Cette approche permet le transfert technologique avec une incertitude technologique
raisonnable et une gestion limitée du risque (1).

Les composantes électroniques peuvent aussi être réparties dans le substrat textile et
reliées entre elles par des connexions à même le support. Ainsi, l'utilisation de
nanofibres de carbone permet l'élaboration de supercondensateurs (2) voués à
remplacer la pile chimique conventionnelle ou encore de nouvelles piles plates sont
maintenant flexibles (3). L'intégration de fibres optiques ou de guides lumineux y trouve
aussi son application.

De la fusion de l'électronique à même la fibre émergent de nouveaux matériaux y
intégrant des propriétés conductrices ou semi-conductrices pour y activer des fonctions
électroniques. Il existe maintenant un substrat à base de silicium élastique (4)
permettant éventuellement de fabriquer des circuits intégrés élaborés.

Figure 1 ¿ Trois niveaux d'interaction de l'électronique et du textile

Dans tous les cas, il s'avère nécessaire de qualifier le produit résultant, pour des
questions d'homologation établie dans l'industrie du textile, mais aussi dans l'industrie
de l'électronique. Ainsi, des processus d'homologation de produit peuvent être requis
en matière de sécurité et de robustesse environnementale (inflammabilité, humidité,
chaleur, corrosion, chocs et vibrations, etc.), de compatibilité électrique et
électromagnétique (pollution et susceptibilité aux ondes radio), et autres.
Plus est, il est souvent nécessaire de développer et de valider des processus de
nettoyage ou de lavage des produits.

Dans ce contexte, le CIMEQ collabore avec le Groupe CTT pour élaborer des stratégies
de développement et de transfert technologiques avec les industries du textile et de
l'électronique.

Applications

Nous ne sommes plus limités aujourd'hui à concevoir de simples bas chauffants pour la
randonnée hivernale. Le potentiel d'applications des textiles techniques est si grand qu'il
crée actuellement une discontinuité dans le processus d'affaires des entreprises.
Cependant, les opportunistes sont déjà à l'oeuvre dans leur département de R&D et
nous verrons éventuellement émerger des produits nouveaux dans tous les secteurs
industriels.

Nous pouvons énumérer ici les diverses composantes constituant des systèmes dont le
niveau d'élaboration sera adapté aux besoins des applications :

  • Repérage (GPS)
  • Communications sans fil de proximité (Bluetooth®, Zigbee®, 802.1, RFID, etc.)
  • Communications sans fil de longue portée (GSM, EDGE, UMTS, etc.)
  • Transmission ou lecture audio ou vidéo (MP3, MPEG4, etc.)
  • Biométrie
  • Générateurs thermoélectriques

Recommandations

Dans le but d'augmenter les chances de succès, il importe de bien s'informer des
capacités et des limites technologiques, de limiter les projets à des applications pour
lesquelles la réponse à l'offre est validée et de bien s'entourer d'experts en la matière.


(1) www.interactive-wear.com
(2) http://www.news.ucdavis.edu/search/news_detail.lasso?id=7287
(3) http://www.bluesparktechnologies.com/2.1.2.cfm
(4) http://rogers.mse.uiuc.edu/