Agrégateur de contenus - Articles sur les PPI Agrégateur de contenus - Articles sur les PPI

Return to Full Page

Des techniques laser pour la fabrication des moules

Des techniques lasers pour la fabrication des moules

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/52023.htm

Nicolas Tinois
Écrire à l'auteur

 

L'Institut Fraunhofer d'ingénierie laser (ILT) d'Aix-la-Chapelle a développé deux procédés d'outillage de moules : le soudage de couches par laser et le Selective Laser Melting (SLM). Afin d'augmenter la durée de vie et le délai de fabrication d'un élément de plastique ou d'aluminium, ces outils doivent présenter à la fois une bonne résistance à l'usure, habituellement obtenue par des aciers solides à chaud, et une bonne conductivité thermique, pour laquelle le cuivre est plus adapté, afin d'accélérer le refroidissement de la pièce usinée. Pour combiner ces propriétés, la solution consiste à réaliser un matériau dont la composition chimique est hétérogène.

Dans le cas du moulage de matière plastique par injection [1], il s'agit d'évacuer rapidement la chaleur afin de garantir également le bon démoulage de la pièce. Le cuivre présentant en soi une trop faible résistance à l'usure et à la corrosion dans la plupart des applications, l'ILT réalise des moules par soudage laser d'une couche sur une base en acier, garantissant la solidité. Ceci est encore plus important dans le cas du moulage sous pression [2]. Au moyen de cette même technique, on dépose ainsi une enveloppe composée d'un alliage d'acier sur un noyau en acier inoxydable.

Le Selective Laser Melting (SLM) est utilisé afin d'obtenir des moules plus complexes du point de vue des canaux de refroidissement, avec ainsi une plus grande qualité de la pièce moulée. L'ILT et l'Institut de fonderie de l'Université technique d'Aix-la-Chapelle (RWTH) préparent désormais une combinaison de matériaux. Une mince enveloppe de la pièce est fabriquée, par exemple en acier par SLM. La surface intérieure est arrosée d'un autre matériau, un alliage de cuivre ou bien d'aluminium. Le moule possède de cette façon de bonnes propriétés thermiques et n'a quasiment plus besoin de système de refroidissement. Les coûts de construction sont ainsi considérablement réduits.


[1] Le moulage par injection, article de Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Moulage_par_injection
[2] Le moulage sous pression : http://www.alu-laufen.ch/index.php?lang=fr&id=10


Dr Konrad Wissenbach, directeur du Département techniques de surface - Institut Fraunhofer d'ingénierie laser, Steinbachstrasse 15, D52074 Aachen - tél : +49 241 890 6147, fax : +49 241 890 6121 - courriel : konrad.wissenbach@ilt.fraunhofer.de - http://www.ilt.fraunhofer.de/eng/100086.html

Dr. Ing. Wilhelm Meiners, expert du procédé de fusion sélective par laser SLM - Institut Fraunhofer d'ingénierie laser, Steinbachstrasse 15, D52074 Aachen - tél : +49 241 890 6301, fax : +49 241 890 6121 - courriel : wilhelm.meiners@ilt.fraunhofer.de

Source :
Communiqué de presse d'idw, communiqué de presse de l'Institut Fraunhofer d'ingénierie laser (ILT) 20/11/2007
http://idw-online.de/pages/de/news236383

http://redirectix.bulletins-electroniques.com/otLOd

Rédacteur :
Nicolas Tinois

Origine :
BE Allemagne, numéro 362 (22/11/2007) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/52023.htm

Article mis en ligne le 7 février 2008