Agrégateur de contenus - Articles sur les TE Agrégateur de contenus - Articles sur les TE

Return to Full Page

Technologies de bioénergies à base de biomasse forestière (avril 2011)

Vincent Vallée - CRIQ
Pour obtenir plus d'information


Dans le contexte actuel de développement durable et de diminution des émissions de gaz à effet de serre (GES), l’utilisation de la biomasse forestière (sous forme de copeaux, de broyats, de granules et de bûches) comme source d’énergie devient de plus en plus populaire. Le plan d’action pour la valorisation de la biomasse forestière, élaboré en 2009 par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) et la volonté politique actuelle, encourage l’utilisation du bois comme source d’énergie. Les arguments économiques, environnementaux et sociaux en faveur de ce type d’énergie sont nombreux. Le bois est la source d’énergie renouvelable la plus compétitive pour la production de chaleur et c’est une ressource largement disponible au Québec. De plus, l’utilisation du bois et des résidus forestiers pour la production d’énergie en remplacement des énergies fossiles permet de réduire les émissions de CO2 et notre dépendance vis-à-vis des combustibles de l’industrie pétrolière et gazière. Enfin, sur le plan social, l’utilisation de cette ressource locale crée des emplois et permet l’occupation dynamique du territoire. Ces bénéfices constituent des éléments-clés de l’importante transformation à venir du paysage énergétique québécois.

À cet égard, en 2010, la Direction du développement de l’industrie des produits forestiers (DDIPF) du MRNF confiait au CRIQ la réalisation d’une étude portant sur les technologies de transformation permettant de produire une gamme étendue de biocombustibles (solides ou liquides) à partir de biomasse forestière, notamment la densification, la gazéification, la carbonisation, la torréfaction et la pyrolyse. On y traite également d’intégration de technologies énergétiques (cogénération, polygénération), de normalisation et certification des biocombustibles solides et des mesures d’aide pour le développement de la filière bioénergétique au Canada et au Québec.

Pour en savoir davantage sur ces sujets, nous vous invitons à consulter cette étude, accessible en ligne uniquement sur le site du MRNF, à l’adresse suivante :

http://www.mrnf.gouv.qc.ca/publications/forets/entreprises/bioenergies-biomasse.pdf